Culture Culture FilmsTV

Greenleaf, une série qui en dit long

Un soir, en recherchant un programme intéressant à la télévision, je tombe par « hasard » sur cette série .

Je me dis: « tiens, tiens et pourquoi pas ». Je lis le synopsis et oh surprise dès le premier épisode, je me retrouve plongée dans la vie d’une famille de pasteurs. Beaucoup de cohérences  avec mes propres expériences au sein de mon église. Je fais pause sur image, je vais me préparer un plateau repas et je m’installe pour bien regarder et analyser les épisodes suivants. Cette série dévoile les coulisses d’une église protestante à grande échelle. Oui, GreenLeaf est une série qui en dit long!

Je vous en dis plus ou vous préférez vous faire votre propre opinion? Je vous aide un peu.

Greenleaf est une série dramatique de télévision américaine créée par Craig Wright et produite par Oprah Winfrey.

La famille Greenleaf est la première famille d’une église basée à Memphis.

Le décor est planté: une immense maison où vivent les membres de cette famille. Patriarche, matriache, leur 3 enfants avec leur épouse et époux et petits-enfants servi par un personnel rappelant une vie « coloniale ».

Jalousie, Ambition, Trahison, Manipulation, Envie,Interdit, Alcoolisme, Sexe, Abus, Foi, Amour, Religion et Silence détruisent cette famille de l’intérieur. Trop de secrets et de mensonges scandaleux sont  étouffés sous couvert du paraître et de la religion.

Grace (héroïne de la série), est l’un des enfants Greenleaf, qui dans sa jeunesse était  destinée à devenir pasteur. Sa vérité, dérangeante, la pousse a s’éloigner de sa famille durant 20 longues années. Elle revient accompagnée de sa fille,  après la mort mystérieuse de sa sœur Faith.

Un père ayant un lourd secret, Une mère qui haïe sa fille, un oncle tendancieux, une belle-fille calculatrice, un beau fils luttant contre son homosexualité, une petite-fille flirtant avec des substances dangereuses…

Une série qui n’a rien à envie aux plus grandes séries américaines, riche en enseignement et qui permet de constater qu’un homme reste un homme. J’entends la seconde saison qui s’annonce riche en rebondissement.

Notez la présence de Deborah « Debbie » Winans (Soeur de Cece Winans)  alias Charity la benjamine de la famille.

 

 

By Kassy. A

 


Ecouter la radio Trace
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps